21/06/2004

Les évolutions musicales grâce aux guerres...

Il y a comme ça des idées reçues qui me font hérisser les cheveux.
 
La dernière en date me vient de ma famille: l'avantage des guerres et de l'armée en général c'est que la recherche scientifique engendrée a des retombées positives dans le civil.
Je déteste ce genre d'idée.
 
Et puis là je tombe sur le site suivant: http://www.oldschool-sound.com Un petit site bien foutu pleins d'anecdotes craquantes à propos d'anciens synthé. Je suis fana de Rohdes et j'y apprend avec horreur que...

Le Rhodes Army Air Corps Piano...Celui par lequel tout arriva !

En effet, c'est le tout premier Rhodes...

Durant la seconde guerre mondiale, Harold atterri dans l'armée...Il liquide son école de piano civile, dans laquelle il instaura sa fameuse méthode d'apprentissage, et prépare son paquetage.

Plutôt planqué et peinard, il s'ennuie ferme. il décide alors, avec l'accord de ses supérieurs, de construire un petit piano portable, facilement jouable depuis un lit, et ce afin de distraire les blessés de guerre convalescents.

Harold trouve des pipes hydrauliques en aluminium, dans les ailes du bombardier B-17.Ces pièces s'avèrent sonner convenablement, coupées comme des lamelles de xylophone.

Ces Flying Fortress, fièrement décorées de groovy babes volantes ("Dollies Sucks !") pullulent sur les bases aériennes. Le stock de pièces est tout trouvé !
1942, C'est parti, Harold Rhodes construit alors un mini piano de 2 octaves et demi, entièrement acoustique, et sans amplification. Les lamelles en aluminium de B17 font office de tines, ce fameux principe qui fera la future gloire de Rhodes...

Plusieurs milliers d'exemplaires de ce piano, aussi appellé "Xylette", seront construits durant la guerre, et face au succés de cette nouvelle "thérapie par la musique", tous les hôpitaux de guerre américains adoptent le principe ! En effet, les résultats sont probants: les soldats alités jamment sur leurs pianos, et arrêtent enfin de tripoter les fesses des infirmières ;)

En 1945, Harold Rhodes sera décoré de la médaille d'honneur par l'armée américaine, pour "développement d'un programme de thérapie musicale".

Chapeau bas Mister Rhodes...

Au secooooooooooours...

15:26 Écrit par Taxi-Brousse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

peace C'est moi qui ai écrit cette fiche sur l'Army Air Corps Piano. Je ne vois pas en quoi il serait choquant que le piano Rhodes soit né sous l'égide de l'armée américaine durant la seconde guerre mondiale.
Ce n'est pas la bombe atomique non plus, ni même une arme, mais juste un moyen d'aider humainement les soldats blessés, dont bon nombre d'appellés "civils". Donc j'y vois là plutôt une jolie histoire, humaine, philanthrope, hord du débat stérile anti ou pro-militariste.

Peace,
:::Wetdragoon:::

Écrit par : Wetdragoon | 14/08/2004

Les commentaires sont fermés.